NOS CHAMBRES D'HÔTES Notre Gîte du Pêcheur
NOS POISSONS :

Découvrer nos salmonidés en cliquant sur le nom de celui qui vous intéresse

Les truites Arc en ciel

Dénomination : Truite arc-en-ciel
Nom scientifique : onchorhynchus mydiss
Famille : Salmonidés

La truite arc-en-ciel a la même forme générale que la truite commune.
De couleur argentée avec une bande rouge- orangée sur les flancs, elle porte de très nombreux points noirs et sa tête est plus petite.

La truite arc-en-ciel paraît plus trapue que la fario.
Plus tolérante à la pollution, elle ne se fixe pas longtemps sur un même poste et accepte plus volontiers la présence de ses congénères.
Elle se défend de façon très spectaculaire et saute souvent hors de l'eau quand elle est prise à l'hameçon.

 

Les truites Fario

Dénomination : Truite commune ou Truite fario
Nom scientifique : Salmo trutta fario
Famille : Salmonidés Surnom : La Dame mouchetée

Cette truite commune est l'espèce autochtone de nos rivières françaises.
Elle y vit dans des eaux vives, froides et bien oxygénées.
La truite est un carnivore se nourrissant surtout
d'invertébrés aquatiques, d'insectes tombés des berges,
de petits vers de terre, de différentes larves d'insectes
et de petits poissons qui partagent son environnement.
Sa longévité peut atteindre une quinzaine d'années.
De forme élancée, elle est taillée pour lutter efficacement contre le courant et capable de démarrages foudroyants
pour fondre sur ses proies.
Ses couleurs très variables sont fonction du milieu où elle habite et de la souche dont elle est issue, en général le ventre est blanc pour devenir doré tirant sur le brun clair en remontant vers les flancs qui se foncent à leur tour vers le dos.
La coloration générale peut varier de très clair à très sombre suivant le biotope qu'elle fréquente.
La taille et le poids sont sujets à de grands écarts, en rivière la taille moyenne se situe entre 20 et 35 cm pouvant aller jusqu'à 40 cm.
Une truite de haute montagne dépasse à peine les 100 g et une truite de rivière calcaire de plaine peut atteindre 4 à 5 livres.
La truite fario est mature dès l'âge de 1 à 2 ans, la reproduction a lieu en hiver (de début novembre à fin janvier), sur les zones amont des ruisseaux où les adultes remontent après une migration plus ou moins longue.
La femelle va aménager une dépression dans les graviers et y pondre ses œufs qu'elle recouvrira grossièrement.
Les alevins naîtront au bout de 8 à 10 semaines et migreront à leur tour vers l'aval de la rivière où ils
établiront chacun leur territoire.

Les saumons de fontaine

Dénomination : saumon de fontaine
Nom scientifique : Salvelinus fontinalis
Famille : Salmonidés

Malgré son nom, n'a rien à voir avec le saumon,
on l'appelle aussi parfois omble de fontaine.

Poisson originaire d'Amérique du nord (importé en 1884),
il est bien établi maintenant dans de nombreuses régions
d'Europe mais reste peu abondant encore dans les milieux
naturels.

C'est un poisson magnifique : sa robe est de couleur vert-bleuté que viennent ponctuer des taches rouges et bleues. D'autres taches vermiculées jaunes pâles ornent la partie supérieure de ses flancs, deux bandes rouges plus ou moins claires agrémentent son ventre et de magnifiques liserés blancs crèmes viennent se placer sur le bord antérieur des nageoires pelviennes, pectorales et anale.
Le saumon de fontaine à une tête très trapue et une
bouche très largement fendue, surtout chez les mâles, elle arrive bien au delà du bord postérieur de l'oeil.
Ces nageoires sont bien développées, c'est un puissant
lutteur.
Il s'agit essentiellement d'une espèce de pisciculture,
sa longévité est de 3 à 5 ans et la maturité des
géniteurs est donc précoce.
Il se reproduit sur des zones de graviers, dans des eaux
vives.
La ponte a lieu entre octobre et janvier.

Le saumon de fontaine se nourrit surtout
d'invertébrés, mais aussi de poissons pour
les adultes de grande taille.
Son élevage en pisciculture est difficile car l'espèce est exigeante et très sensible aux pollutions, elle demande des eaux de très bonne qualité, froides, limpides et courantes
et bien oxygénée.
. Cependant il est intéressant à produire car sa chair fine au goût délicat est très appréciée.
Les techniques de son élevage sont celles traditionnellement
utilisées pour la truite arc-en-ciel : reproduction contrôlée
et alimentation artificielle.

retour page d'accueil